Un reveillon bien arrosé..

Elle s’appelle Isabelle, elle m’appelle Teddy.

Nous sommes mariés depuis 16 ans et je suis à l’origine assez jaloux. Quand nous allons à la plage et qu’elle quitte son soutien gorge afin de bronzer sans trace, j’ai toujours ressenti une gêne, une envie de la cacher à la vue des hommes qui la regarde. Elle prétend vouloir seulement bronzer mais je la soupçonne d’y prendre un certain plaisir exhibitionniste.


Tout ça pour vous dire que je ne suis pas vraiment du genre partageur et je ne la croyais pas du genre “volage”, je dirais que je la trouvait plutôt prude et réservée, mais un réveillon de nouvel an que nous avons passé dans un chalet dans les Vosges il y a quelques années a fait vaciller mes convictions en ce domaine.

Nous n’avions rien de prévu pour ce nouvel an quand un couple d’amis nous a proposé de nous joindre à eux pour fêter le nouvel an dans un chalet isolé avec une trentaine de personnes.
Le 31 décembre dans l’après midi nous nous rendîmes donc tous les quatre à ce chalet. L’ambiance me sembla bonne, sympathique et conviviale et nous participâmes tous ensemble gaiement aux préparatifs et nous attaquâmes le repas dans la bonne humeur. Au cours du repas, je remarquais qu’il n’y avait pas que des couples, mais également un certains nombre d’hommes seuls qui étaient visiblement d’humeur dragueuse et je me dis qu’il y aurait des cocus avant le lendemain matin.

(suite…)



Protégé : Le fantasme de baiser ma tante

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



Protégé : La crique avec mon neveu

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



Protégé : Aventure bisexuelle a la plage.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



Protégé : Aventure d’une femme fontaine

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



Protégé : Nina et les joies de la frustations

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



Sur un tournage X

Et voilà ! Il fallait s’y attendre : avec la récession, la perte de pouvoir d’achat, la crise financière et toutes leurs conneries, me voilà à la rue ! « Compression de personnel » qu’ils m’ont dit ! Et des clopinettes comme prime de licenciement. Pfff !… Qu’est-ce que je vais faire moi, maintenant ? Tout le monde s’en fout ! Encore heureux que je n’aie pas eu l’occasion de placer les économies – que je n’avais pas – dans leur foutue banque ! Trois ans de bons et loyaux services passés derrière leurs sinistres guichets à faire des sourires à une clientèle pas souvent agréable. Sans compter les avances d’un patron peu délicat et les œillades des employés.
Et Laure qui vient de subir le même sort ! Nous voilà bien toutes les deux ! Laure est ma colocataire depuis six mois. Nous sommes devenues très copines ! On s’adore ! Elle est tellement gaie, un rien la fait rire, c’est dire que nous prenons les choses du bon côté et ne perdons pas une occasion de nous marrer. C’est une belle grande fille au visage rond et aux yeux rieurs. Elle est dotée d’une superbe chevelure blonde qui ondule agréablement sur ses épaules quand elle ne l’enserre pas dans un chignon ou des nattes. Elle se mésestime un peu, se trouvant disgracieuse. Ce n’est pas mon avis et je ne me gêne pas pour le lui dire, quitte à la faire rougir. Nous rougissons (et pleurons) assez facilement toutes les deux, c’est dire si ça arrive souvent ! Combien de fois ne nous sommes-nous pas entraidées à l’occasion de l’un ou l’autre menu tracas ! Laure a une petite manie amusante : très souvent, elle laisse apparaître un petit bout de langue entre ses lèvres. Se rend-elle compte à quel point ça la rend minouche ?

(suite…)



Protégé : Ma femme avec deux hommes

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



Le cadeau du pere noel


Comme bien des gens, devenus adultes, j’avais compris depuis belle lurette que le Père Noël n’existait pas. Pourtant, en voyant la Poste afficher partout cette publicité: écrivez au Père Noël et il vous répondra! une idée m’avait traversée l’esprit. Et si je me mettais, moi aussi, à lui écrire? Il est vrai que j’étais dévorée de curiosité et me demandais ce que ce brave Père Noël allait penser et faire, en découvrant le contenu de ma lettre! Je me mis à rire en imaginant son regard stupéfait!

Je m’installais, donc, à mon bureau, sortis mon plus beau papier et mordillant mon stylo, en fronçant les sourcils, je commençais à déposer mes mots…

 » Cher Père Noël

Beaucoup de gens me disent que tu n’existes pas, sauf dans l’esprit des plus petits. Pourtant, tout au fond de moi, j’ai encore envie de croire en toi. Est-ce parce que nous avons l’age de raison qu’il ne faut plus croire en nos rêves?

Je ne te demanderai rien de particulier, considérant que la vie m’a donnée tout ce que je voulais. Voyages, biens matériels, plaisirs, etc…

J’ai toujours été considérée comme une rêveuse. Et pourtant, que de rêves j’ai vu se réaliser, justement! alors, je voudrais que mon dernier rêve se réalise, lui aussi.

Cher Père Noël, toi qui t’es toujours débrouillé pour apporter le sourire, dans les maisonnées, toi qui travaillais pendant que nous dînions, j’aimerai, en cette nuit de Noël, t’offrir une soirée des plus agréables.

Si tu es d’accord, je m’occuperai, spécialement, de toi, ce soir là, réalisant le moindre de tes désirs. Tu auras, pour la première fois, toi aussi, un véritable cadeau de Noël.

(suite…)



Un conte sexe pour Noel

Ca y est, elle est installée devant sa télévision, comme tous les soirs de Noël depuis plus de dix ans. Depuis que son mari, l’homme de sa vie, a été emporté par une attaque cérébrale. Sans famille, sans amis, Catherine passe sa soirée avec Jean-Pierre Foucault, seule sur son canapé, à quelques mètres du sapin qui clignote pathétiquement et de la cheminée prudemment éteinte.

Juste avant de s’enfoncer dans le cuir un peu usé du sofa, Catherine a quitté la table. Comme à chaque réveillon, elle s’est autorisée un petit

(suite…)



123456

SEXSHOP DISCOUNT |
SEXEGAYS.LE MUST DU SEXE GAY |
Amateurs de gros seins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jeunes et coquines
| Le passif
| Exhib Fetish MaxAlicia