Ma première relation Homo

Le jour de mes vingt ans, j’ai décidé de fêter ça en boîte.
Donc avec quelques copains et copines, nous débarquons dans une boîte des environs de Nemours. Nous avons commencé à fêter ça au whisky, et au bout d’un moment, j’avais perdu de vue mes copains et copines, car il y avait plusieurs salles dans la boîte. Je me suis retrouvé au bar en train de boire un coup avec deux mecs sympa rencontrés sur place, dont un antillais assez balèze. Nous avons discuté un moment, et c’est là que les évènements m’ont échappé.
Je ne me rappelle plus comment, je me suis retrouvé dans les toilettes de la boîte, à genoux en train de sucer deux grosses bites, bien épaisses, surtout celle de l’antillais qui était

(suite…)



Premiere rencontre avec Chris

Cette fois ça y était. Après de nombreux échanges de mails, on avait décidé de se rencontrer.
Je lui avais envoyé de nombreuses photos (mais jamais de mon visage…), et il savait ce que j’aimais.
Un coin de foret qu’on connaissait tous les deux servit de point de rendez-vous. J’arrivais le premier, mais je n’eus pas longtemps à attendre. J’avais décrit ma voiture, pour plus de facilité. Un type arrive et se gara juste à côté de moi. Un regard suffit pour savoir que c’était lui. Peu m’importait le physique de toute façon, je n’étais là que pour du sexe! Il était plus jeune que moi, dans la petite quarantaine, mince. Quand il sortit de voiture, je vis qu’il était habillé en femme. Pas mal en fait! Bon, il ne portait pas de perruque, mais pas grave! On se présenta rapidement. Il avait un sac à la main, et me le donna. Il contenait des vêtement de femmes, il me demanda si je voulais les mettre. Je lui dis OK, et on se dirigea vers la forêt plus dense. Arrivés suffisemment loin des chemins, je posai le sac, et commençai à me déshabiller. Mon excitation montait au fur et à mesure que

(suite…)



Catherine

Voilà l’histoire de ma rencontre avec Cath, une infirmière que je n’ai toujours  pas oubliée!

 

C’était l’année dernière, j’avais mis une annonce sur un site, une annonce avec photos, disant ce que j’aimais.

J’étais connecté sur ce site, quand j’ai reçu un message: « Votre sexualité m’intéresse, j’aimerais en savoir plus sur vous » et c’était signé « Catherine ».

Elle était connectée, donc je la contacte, et nous engageons une discussion. Elle était très intéressée par mes pratiques anales. J’appris qu’elle était infirmière libérale, et qu’elle avait chez elle une pièce pour recevoir les patients, avec du matériel médical.

On a correspondu un moment, puis elle m’a dit qu’il fallait absolument qu’on se rencontre. Je me suis donc arrangé pour pouvoir aller la voir, il y avait quand même 120 km à faire!

Donc un matin, j’arrive plus tôt au boulot, je fais mon courrier, et je pars. Une heure quinze plus tard, j’arrive devant chez elle, le plan qu’elle m’avait donné était bien précis!

Elle m’avait dit: « Vous sonnez et vous entrez sans attendre la réponse, je viendrai vous chercher ».

(suite…)



Dernière rencontre exhib devant 3 hommes

C’était fin janvier. La semaine d’avant, un mec m’avait envoyé un message, me disant qu’il avait regardé mon blog, que ça l’avait beaucoup intéressé, et me demandant si j’étais disponible mercredi après midi.

Je lui ai dit que ça dépendait pourquoi. Il m’a répondu qu’avec deux amis à lui, ils aimeraient bien jouer avec mon cul. Humm je lui ai dit que je me débrouillerai pour être dispo bien sur!
Il m’a donné une adresse dans le 91, pas très loin de chez moi. Je me suis débrouillé pour annuler une réunion, et je suis parti. Je suis passé par chez moi, il n’y avait personne, et j’ai fait un bon lavement.

Puis je suis arrivé à l’adresse qu’il

(suite…)



Doublé

A cette époque j’avais des envies de queues. j’avais mis une annonce sur un site, et j’ai été contacté par un couple de mecs. Après les pésentations d’usage par mail et photos interposées, on décide de se rencontrer.
Les mecs voulaient d’abord que je leur fasse une démonstration de dilatation anale. Ils habitaient Versailles, donc pas loin. Un midi, je me libère et mon GPS me guide directement jusque devant leur adresse. On fait rapidement connaissance, je leur précise encore une fois que je suis bi et non homo, et que pour moi ce n’est qu’une affaire de sexe, qu’il n’y aura pas de calins!

(suite…)



Initiation.

Ceci n’est pas un fantasme, c’est une histoire qui m’est réellement arrivée il y a …31 ans! Mais j’aime la raconter.J’avais donc 18 ans, et je m’en souviens comme si c’était hier (ou avant-hier!).

Je plaisais beaucoup à cette époque aux femmes plus vieilles que moi, et j’avais une copine de 30 ans, une infirmière. Je sortais avec elledepuis quelques jours seulement, et ça marchait fort point de vue sexe, quand elle m’avoua une chose, elle avaitune particularité: elle était folle de pénétrations anales. En dehors du fait que je l’avais déjà sodomisée plusieursfois, et qu’elle m’avait semblé aimer ça (d’ailleurs je n’avais eu aucunmal à investir son petit trou), elle m’avoua qu’elle possédait toute unecollection d’objets conçus à cet effet. Elle me raconta qu’elle avait pour habitude de s’amusertoute seule avec, mais cette fois elle avait décidé de m’offrir un petitspectacle pour moi tout seul. Je me demandais bien ce qu’elle allait me montrer, je ne fus pas déçu! Elle a passé un heure à se coller dans le derrière toute sa collection de godes, devant moi, qui n’avait pas le droit de toucher! La première fois bien sur, je fus un peu
choqué, mais c’était tellement excitant de la voir se faire jouir toute seule avec ces objets qu’elle se mettait dans l’anus, que j’ai pris goût à la regarder. D’autant que certains étaient bien gros…

(suite…)



Exhib.

Ma femme était partie en déplacement professionnel, comme ça lui arrivait parfois, et j’en profitais pour sortir un peu avec une copine plus jeune. On n’a que les petits plaisirs qu’on se donne, hein…
Un samedi midi donc, nous étions invités, avec un autre couple que je ne connaissais qu’à peine, chez des amis de ma copine. J’avais un peu hésité, mais elle avait tellement insisté, me disant que ces gens étaient très sympa, et tout, que j’avais fini par me laisser convaincre.
Partis en fin d’après midi, nous arrivâmes à une très jolie maison, nichée sur une hauteur en plein coeur de la vallée de Chevreuse.
Après les présentations d’usage, et un apéritif déjà bien musclé, nous passâmes à table.
La conversation était agréable, la chair excellente, et le vin abondant et de première qualité, bref, tout se passait très bien.
Au dessert, la conversation s’anima un peu, et on commença à parler de lingerie, surtout les femmes, d’ailleurs!
Nous les écoutions, émoustillés par la tournure de la conversation. Tout à coup, la femme qui

(suite…)



Pascale

_ »On s’était donné rdv devant le lycée. Cette prof d’histoire-géo m’avait prodigieusement excité avec ses messages, et cette première rencontre, si elle avait été longue à venir, s’avérait prometteuse. Je l’avais soigneusement préparée, et j’avais dans mon sac certains accessoires qui, j’en suis sur, allaient bien me servir! Quelques coups de téléphone avaient suffi pour préparer ce que j’avais en tête. »
Quand tu arrivas, je te vis de loin, grande femme qui ressemblait trait pour trait à sa description. Bon, tu ne m’avais pas raconté de bêtises, tu n’avais pas menti sur ton apparence, c’était de bonne augure, car je pouvais en déduire que tu étais aussi salope que tu me l’avais raconté!

(suite…)



Zoo

Je te vis arriver à notre rendez-vous un peu en avance, je ne t’avais absolument rien dit de ce que nous allions faire.
Tu vins m’embrasser à pleine bouche dans ce petit café où personne ne nous connaissait.
Hummm ça commençait bien! Ta langue avait un gout délicieux! Ce hors d’oeuvre bien dégusté, tu s’assis en face de moi et commandas un café.
« Tu ne veux donc rien me dire de ce que nous allons faire? »
« Non, je te dis, c’est une surprise! Mais je suis sur que tu vas aimer! »
Le café avalé, je payai et nous sortîmes dans l’air déjà tiède de ce matin d’été. Le temps était superbe, et c’était tant mieux pour ce que j’avais prévu!
Je te fis monter dans ma voiture, et je commençai à rouler. Ta main s’était posée tout naturellement sur la bosse de mon sexe, et tu le caressais à travers le tissu. Bien sur la caresse fit son effet, et la bosse grossit à vue d’oeil. Je dus faire un effort surhumain pour ne pas m’arrêter tout de suite, et abaisser ta bouche sur ma bite bandée comme un arc!

(suite…)



SEXSHOP DISCOUNT |
SEXEGAYS.LE MUST DU SEXE GAY |
Amateurs de gros seins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jeunes et coquines
| Le passif
| Exhib Fetish MaxAlicia