Les tentacules d’Odin

1.

Europe Centrale – Juin 2006

 

Le professeur Müller eut un sursaut de joie : enfin il l’avait trouvé ! Devant lui s’ouvrait l’ouverture béante d’une grotte. Cette grotte, il la cherchait depuis des années. Professeur d’archéologie à l’université de Berlin, il avait trouvé un vieux texte runique scandinave racontant la vie légendaire du Seigneur Odin, puissant chaman celte. Beaucoup de faits héroïques marquèrent la vie de cet ambitieux chaman devenu chef d’un puissant clan, et si la fin de sa vie manquait sur le vieux texte, l’endroit où devait se trouver sa tombe y était bien indiqué. Il l’avait cherché pendant des années. Il avait été la risée de ses collègues, mais maintenant il allait leur prouver qu’il avait raison, et trouver le lien entre l’histoire primitive de l’Europe et les légendes mythologiques, qui pour lui, étaient des histoires réelles. Il n’y avait plus qu’à entrer dans cette grotte.

 

-         Moi je trouve cet endroit sinistre… dit une voix féminine derrière lui.

(suite…)



L’île mystérieuse

Sandra regarda distraitement l’îlot par le hublot de l’avion. Ainsi, c’est sur cet îlot minuscule qu’elle allait travailler auprès du professeur Mushimoto pendant plusieurs mois… Elle se remémora les derniers mois… La maladie et la mort de son père, qui l’avait élevé de façon fort stricte mais qui était sa seule famille, et surtout ses déboires en amour. Ce n’était pas à cause de son physique que Sandra fut malheureuse en amour : Approchant de la trentaine, blonde, les cheveux longs, souvent ramenés en queue de cheval, elle était assez grande, bien fournie au niveau de la poitrine, un derrière et des jambes biens proportionnés, elle avait un joli visage ovale et des yeux bleus, bref un physique qui ne pouvait cacher ses ascendances suédoise. Sa vie en Amérique, sur la côte ouest, avait en plus doré sa peau, qui en gardait un hâle perpétuel. Elle avait du succès auprès des hommes, elle s’en rendait compte… mais en presque cinq ans elle avait connu trois hommes et avait dû rompre avec chacun d’eux. Oh, ce n’est pas qu’elle était difficile, mais les hommes étaient tellement égoïste… En presque cinq ans elle n’avait connu l’orgasme que quatre fois… dont trois en se masturbant ! Le seul homme qui l’avait amené à l’orgasme s’appelait Bobby, et était son ancien patron. Mais après cette soirée inoubliable, il lui avait avoué qu’il était marié, et que le mieux qu’elle puisse attendre de lui était le statut de « maîtresse principale ». Après lui avoir envoyé le contenu de son verre de vin à la figure, elle avait démissionné…

(suite…)



Les Plantes d’Akrana 1

Au large du système d’Akrana – année terrestre 5073

- Nous approchons du système d’Akrana, Capitaine.

- Bon, dévions notre route. Il vaut mieux ne pas trop s’approcher de ce système, c’est la frontière avec la Fédération des Planètes Unies. Enseigne Lhatta, veuillez entrer les coordonnées 03.7.89.4.45.

- Bien Capitaine.

 

Le Capitaine Douglas se leva alors de son siège de commandeur du vaisseau FPU-Atlas. Approchant la quarantaine, le Capitaine était bel homme, grand, fort, des cheveux noirs, coupés à la brosse, et des yeux bleus dans lesquels se lisait une volonté de fer. Héros de la guerre des trois systèmes, sa réputation tant de pilote que de Capitaine n’était plus à faire. Depuis la fin de la guerre, il faisait surtout des missions d’escorte avec un navire de combat de taille moyenne de la fédération, le FPU-Atlas. Même si ce n’était pas un gros vaisseau de guerre, comme un de ceux qu’il avait commandé lors de la guerre des trois systèmes, et qu’il n’avait comme équipage qu’une vingtaine de personnes à bord, le Capitaine l’aimait pour sa rapidité et sa maniabilité.

Après avoir escorté une expédition scientifique vers le Système Endorra3, mission sans accroc, ils retournaient vers la station Orbital1, la plus grosse de la Fédération, à la limite de la Voie Lactée, avant de peut-être reprendre le chemin de la terre…

- Voilà, la route vers Orbital1 nous est toute tracée. Lieutenant Jones, prenez le commandement, je vais à ma cabine me reposer un peu…

Le second du Capitaine, le Lieutenant Martha Jones était une femme d’une trentaine d’année, les cheveux châtains, et qui, en plus d’être jolie, était surtout un excellent soldat. Elle aussi avait fait montre de courage lors de la guerre des 3 systèmes, et ses relations avec le Capitaine Douglas, très professionnelle, en faisaient un tandem de choc, la meilleure équipe d’officier de toute l’armée de la Fédération des Planètes Unies.

(suite…)



Les Plantes d’Akrana 2

3.

Lhatta, Jenny, Belinda, Ben et Mike se réveillèrent doucement. Ils avaient un peu mal de tête. Ils étaient tous nus, au milieu de la pièce ronde. Tout était sombre, seul les sept portes et les fleurs de couleur pourpre étaient baignées d’une légère lueur. Une voix emplit la pièce.

- Humains. Vous avez sali notre hospitalité en forniquant devant nos plantes sacrées. Celui qui commet un tel sacrilège sur Akrana doit mourir. Mais, en vue de l’amitié que nous voulons construire avec vous, nous vous donnons une chance : Nous les akraniens sommes très joueur. Chacun de vous doit choisir une des portes. Derrière ces portes nous avons recrées plusieurs microcosmes de la galaxie. Vous devez traverser la pièce, et arriver vivant de l’autre côté. Comme nous sommes bon joueur, nous vous permettons de cueillir chacun une de nos fleurs sacrées. Si vous la respirez, son parfum euphorisant vous aidera, par exemple à avoir plus de courage… ou à ne pas sentir la douleur… ça peut servir !

Comme hypnotisé, encore un peu sous l’effet de la fleur, les cinq humains allèrent chacun cueillir une fleur, puis, comme ils étaient nus, ils mirent la fleur sur l’oreille. En marchant, ils sentaient la douce odeur de la plante, qui les euphorisait lentement. Chacun choisit une porte, et attendit devant. L’épreuve allait commencer. Les portes s’ouvrirent en même temps, et les cinq entrèrent dans la pièce qui leurs faisaient face, prêt à vendre chèrement leurs vies…

(suite…)



Les Plantes d’Akrana 3

5.

Le Lieutenant Jones, Ben, Zourk Menesis, Mannè, et les scientifiques akraniens étaient dans la salle de réunion. Un silence pesant se faisait sentir. Depuis le retour de la mission dans les canalisations, le Lieutenant Jones avait remarqué que le Zourk Menesis semblait plus soucieux qu’auparavant. Et maintenant qu’il lisait le rapport de ses scientifiques, il semblait encore plus soucieux.

- Ainsi donc le Lieutenant Jones avait raison. Les rats des conduites étaient bien sous l’influence de notre plante. Et même sous forte influence. Et ce n’est pas tout. Nous avons des problèmes d’indiscipline, des hommes qui ne pensent qu’au sexe plutôt que d’obéir aux ordres, des bagarres. Nous avons dû mettre des hommes aux arrêts… Or ces hommes ne devaient pas être non plus sous le contrôle de la plante.

Le Zourk Menesis promena son regard sur l’assistance.

(suite…)



SEXSHOP DISCOUNT |
SEXEGAYS.LE MUST DU SEXE GAY |
Amateurs de gros seins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Jeunes et coquines
| Le passif
| Exhib Fetish MaxAlicia